Accueil

Nouvelles

Photos

Liens

 

Admin

Spécial Treize leçons





Le Maître développe la capacité de l'élève à travailler en formation de groupe.

Il étudie son action et son interaction sur le groupe auquel il est affilié.

Il travaille avec le corps Causal de l'étudiant, son expansion et son développement, et enseigne à l'élève à comprendre la loi de son être.

Par cette compréhension, il l'amène à celle du macrocosme.

***

Les étudiants doivent se rappeler que la dévotion au Sentier ou au Maître ne suffit pas.

Les Grands Etres cherchent des collaborateurs intelligents, beaucoup plus qu'ils ne souhaitent une dévotion à leur personnalité ;

l'étudiant qui poursuit sa route avec indépendance à la lumière de sa propre âme leur semble être un instrument plus sûr qu'un dévot fanatique.


Bienvenue sur Vie et enseignements des Maîtres. Baird Spalding


* *
http://www.alicebailey.fr/

La relation du Maître et de l'élève

Ainsi qu'il vous l'a été souvent dit, l'attention d'un Maître est attirée vers un homme par l'éclat de sa lumière intérieure. Quand cette lumière a atteint une certaine intensité, quand les corps sont composés d'un certain degré de matière, quand la vibration est arrivée à un taux et à une fréquence déterminés, quand l'aura a acquis une certaine nuance et quand la vie de cet homme commence à résonner occultement dans les trois mondes, (ce son qui doit être entendu par la vie de service) un Maître déterminé commence à l'éprouver par l'application d'une certaine vibration supérieure, et par l'étude de sa réaction à cette vibration.

Le choix d'un élève par un Maître est subordonné au karma passé, à leur ancienne relation, au rayon sur lequel tous les deux peuvent se trouver, et à la nécessité de l'heure. Le travail du Maître (autant qu'il peut être manifesté exotériquement avec sagesse) est varié et intéressant, et il est basé sur la compréhension scientifique de la nature humaine.

Que peut faire un Maître avec un étudiant ?

En énumérant les principales choses qui doivent être accomplies, nous pouvons avoir une idée de la portée de Son travail :

  • Il doit habituer l'élève à hausser son taux de vibration jusqu'à ce qu'il puisse l'amener sans interruption à une certaine hauteur, et l'assister ensuite jusqu'à ce que cette vibration élevée devienne la fréquence stable des corps de l'étudiant.
  • Il doit aider l'élève à effectuer le transfert de polarisation des trois atomes inférieurs de la Personnalité à ceux plus [2@275] élevés de la Triade spirituelle.
  • Il doit superviser le travail accompli par l'élève pendant qu'il construit le canal entre le supérieur et le mental inférieur, pendant qu'il édifie et emploie ce canal (l'antahkarana). Ce canal remplace finalement le corps causal en tant que moyen de communication entre le supérieur et l'inférieur.
    Le corps Causal est lui-même finalement détruit quand l'élève prend la quatrième initiation et peut créer librement son propre corps de manifestation.



Les 5 dernières nouvelles


 

L'acceptation du disciple envoyé par Spalding le 21/03/2012 @ 05:16
Il y a beaucoup de confusion sur le fait de savoir comment un Maître fait savoir à un disciple qu'il est accepté. On croit par exemple qu'il est averti au cours d'une entrevue dans laquelle le Maître l'accepte et lui assigne sa tâche.

Il n'en est rien. La loi demeure vraie dans le cas du disciple comme dans celui de l'initié et l'homme avance à l'aveuglette. Il espère, mais il n'est pas sûr. Il doute, mais il ne reçoit aucune assurance. De l'étude de soi même et des exigences nécessaires, il déduit que, peut être, il est arrivé à l'état de disciple accepté.

Il agit donc en l'admettant et surveille avec soin ses actes, ses paroles, ses pensées afin que rien d'indésirable ne vienne à déranger le rythme qu'il croit avoir établi en lui. Il poursuit son travail, intensifie la méditation, examine les motifs de ses actions et cherche à équiper son corps mental.

Il ne manque aucune occasion de servir et il est fidèle à son idéal de service.

Puis, quand il sera plongé dans son travail au point de s'oublier soi même, il verra un jour Celui qui le voit depuis si longtemps.

***

La vie des Maîtres


Webmaster :
Vie Spalding

Envoyer un message




6. Le Plan, dont la Hiérarchie est gardienne, qui est à la base de tous les événements planétaires et concourt aux desseins divins, est présenté à l'attention des disciples ;

ils étudient son déroulement dans le passé et jusqu'au présent point d'évolution de l'humanité. Les événements du présent sont interprétés dans le sens du Plan divin, examinés en tant que préludes de l'avenir ; le pas immédiat qui suivra est sérieusement envisagé et l'on fait appel, sur ce point, à la participation des étudiants.

Lorsque, plus tard, le disciple deviendra un membre actif et conscient de la Hiérarchie, il sera déjà familier avec les grandes lignes de ce dessein divin et sera à même de coopérer intelligemment à la tâche la plus urgente.



Déjà 81875 visites

Le sentier du disciple ** L'ashram du maitre ** Le nouveau groupe des serviteurs du monde ** La description d'un disciple ** Mort, crémation, immortalité

***